Dernière étape de voyage : 1 mois au Brésil


Depuis Santa Cruz en Bolivie, nous arrivons le 10 avril 2017 à Sao Paulo au Brésil : dernière destination de notre tour du monde. Nous resterons un peu plus d’un mois dans ce pays extraordinaire parcourant la côte de Sao Paulo jusqu’à Rio De Janeiro. Au menu : découverte d’une nouvelle langue, plages, musiques, rencontres et fiesta.

 

Profitez de cette expérience à travers notre dernière vidéo. Photos, bons plans et conseils pour profiter un maximum dans la suite de l’article.

 

 

Sao Paulo, notre première étape

 

Ville gigantesque et dangereuse, Sao Paulo est réputée pour sa diversité culturelle, culinaire et son modernisme. Grâce à la rencontre d’un couple de brésilien, nous avons pu avoir un aperçu de sa vie nocturne. Ainsi, dès le début, nous comprenons que Brésil rime avec fête et partage !

N’étant là que pour deux jours afin de planifier notre périple, nous n’avons pas beaucoup visité la ville. Mais, nous avons pu la découvrir ensuite nos amis brésiliens lors de notre deuxième visite.

 

Ce que nous avons aimé

 

Beco Do Batman et le quartier de Vila Madalena. Ce quartier est le plus branché de la ville. Vous y trouverez de nombreux restaurants et boutiques à la mode. C’est là que se trouve Beco Do Batman. Cette petite rue est mondialement connue comme étant entièrement dédiée à l’art de rue.Cet espace est un régal à visiter. Vous croiserez aussi des modèles photos et des danseurs performants pour des clips vidéos. Cela vaut le coup d’œil !

Libertade : le quartier japonais. Le Brésil compte la plus grande communauté nippone au monde hors du Japon. A Sao Paulo, cette population se concentre essentiellement dans le quartier Libertade au centre-ville (prononcer « Liberdadje »). Temple de la culture culinaire japonaise, ce quartier est un vrai paradis pour les amateurs de sushis !  Vous pourrez vous régaler en prenant, par exemple, un menu à volonté dans un des nombreux restaurants. Pas forcément donné, mais n’oubliez pas que Sao Paulo est une des dix villes les plus chères du monde.

Aussi, si vous êtes amateurs d’arts et de musée, Sao Paulo en regorge. Il n’est pas rare de trouver des expositions d’artistes reconnus. Ainsi, nous avons pu découvrir gratuitement une exposition de la fondation Yoko Ono à l’institut Tomie Ohtake.

 

Nos bonnes adresses

 

Si vous venez au Brésil, il vous faudra évidemment goûter au plat national : la Feijoada. C’est un plat populaire à base de haricots noirs et de viande de porc : comme une sorte de cassoulet brésilien servi avec du riz. Selon, les régions, ce plat peut avoir des variantes. Il pourra par exemple être servi avec des haricots blancs plutôt que noirs. Elle est souvent servie en plat du jour le samedi ou le dimanche. Nous nous sommes régalés au restaurant Fazendinha Butantã qui fait des buffets au kilo. Très courants au Brésil, ces restaurant sont parmi les moins chers, très pratique pour les voyageurs ! 

Autre adresse. Pour manger des sushis le midi, rendez-vous au restaurant Shinkai sushi dans le quartier de Vila Madalena. Plateau de 23 pièces + desserts pour 34,90 Reals.

 

Les transports

 

Pour finir sur Sao Paulo, parlons des transports. Vu la taille de la ville, il est important de connaitre certains points pour s’éviter des désagréments lors de votre arrivée.

Par voie aérienne. Si vous arrivez au Brésil par Sao Paulo, votre avion atterrira à l’aéroport international de Guarulhos. Ce dernier se situe environ à 30 kilomètre du centre. Attention, le trafic de Sao Paulo étant gigantesque, il est parfois très long de s’y rendre ou d’en partir pour rejoindre le centre-ville. Pour infos, nous avons mis plus de deux heures en taxi depuis le centre.

En bus. La gare routière « rodoviaria do tiete » est accessible en métro depuis le centre. C’est de là que vous partirez ou arriverez en bus. Pour consulter les horaires et les tarifs des lignes, rendez-vous sur le site Buscaonibus . Grâce à l’application Busbud, vous pouvez également réserver vos billets en avance moyennant un surcoût. On vous conseille plutôt de consulter les horaires et de vous rendre à la gare routière et d’acheter directement vos billets aux comptoirs des compagnies.

 


 

Pour la suite, nous prenons la direction de Curitiba afin de rejoindre Ilha Do Mel.

 

Ilha Do Mel

 

Depuis Sao Paulo, il faut prendre un bus de la compagnie Cometa pour 98,5 Reals par personne. Arrivé à Curitiba en fin de journée, nous décidons de rester une nuit et essayons de trouver un hôtel pas cher. Nous finirons dans le miteux Odage Hostel avec une chambre pour 50 reals avec salle de bain partager. Vraiment pas confortable, ça fait un peu hôtel de passe mais cela suffit largement pour une nuit. A noter : demander une chambre qui ne donne pas sur la rue si possible. Sinon, Curtitiba est assez sympas à visiter, on trouve de tout et on s’y sent en sécurité.

 

 

Aller à Ilha do Mel

 

 

Depuis Curitiba, il faut se rendre à la gare routière et prendre un bus en direction de Pontal do Sul. Le trajet vous coûtera 38 Reals par personne. Vous pouvez aussi prendre un bus pour Paranagua mais le trajet en bateau sera un peu plus long. Le bus vous laissera devant l’embarcadère de Pontal do Sol. Là, vous prendrez le bateau qui fait la liaison jusqu’à Encantadas. C’est une des plages principales de l’île avec Nova Brasilia. Il vous en coûtera 35 Reals par personne pour un ticket l’aller-retour. Cependant, en fonction des horaires des bus, vous pourriez devoir aller jusqu’à Paranagua pour votre retour. Ici, le billet de bateau étant moins cher, la compagnie vous remboursera donc au prorata dans ce cas là. 

 

Bienvenu au Paradis !

 

Nous avons immédiatement été transportés par la douceur et la tranquillité de l’île du miel. Ici, pas de voiture, seulement des chemins aménagés dans la forêt qui vous emmènent à la découverte de superbes plages. Pour les moins téméraires ou les fatigués, un service de  bateau taxi est disponible depuis Nova Brasilia pour rentrer à Encantadas. On vous conseille particulièrement la randonnée pour aller jusqu’au phare. Au menu, des chemins dans la jungle pour jouer les Indiana Jones, puis, découverte de deux belles plages. De quoi se rafraîchir avant d’entamer l’ascension jusqu’au phare. Là-haut, la vue est sublime : on vous l’a dit, c’est à ne pas louper !

Evidemment, d’autres balades sont disponibles si vous avez du temps car l’île est assez grande.

 

     Notre séjour.

 

L’île respire la sérénité et cela se ressent sur ses habitants. Tous aussi chaleureux les uns que les autres. Tout le monde se connait et se dit bonjour. On savait les brésiliens accueillants, mais on saura plus tard que c’était d’autant plus vrai à cet endroit !

Le soir, la petite plage d’Encantadas s’anime. Les restaurants s’illuminent, la caipirinha coûle à flot et des groupes de musiques se font entendre un peu partout. Prenez donc une chaise sur la plage, un ou deux cocktail et dégustez les poissons et crevettes grillées. Le tout bien sur accompagné de musique brésilienne : samba, foro ou bossa nova ! Un vrai paradis que l’on ne veut plus quitter.

En plus, cette destination n’est quasiment pas connue des touristes étrangers. Donc, vous ne rencontrerez que des brésiliens. C’est idéal donc pour s’essayer à la langue et rencontrer des locaux. Ce que nous avons fait en rencontrant Thiago et Adriana, tous deux venant de Sao Paulo.

Côté hébergements, il faut noter que les prix sont un peu plus élevés que sur le continent. Lors de notre séjour nous avons logé au seul backpacker de l’île : Hostel Encantadas Ecologic. Cinq nuits dans une chambre à 100 reals avec salle de bain partagée. L’endroit est très joli et le confort au rendez-vous, il y a même une cuisine.

 

En bref, vous l’aurez compris, on a adoré cet endroit, on ne voulait plus en partir ! Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et au bout de 6 jours nous reprenons la route. Direction Sao Paulo, pour revoir Thiago et avant de partir à la découverte de la Costa Verde.

 


 

 

Entre Rio et Sao Paulo : la Costa Verde

 

Depuis Sao Paulo, notre première étape sur la côte sera Ubatuba. Rendez-vous à la gare routière au comptoir de la compagnie Litoranéa. Nous avons payé 74,65 Reals par personne pour un trajet de 4 heures. Là encore, le bus était super confortable avec même des toilettes à l’intérieur. Les prix des transports sont certes plus chers au Brésil mais la qualité est au rendez-vous.

 

Ubatuba

 

En arrivant le long de la côte, le trajet laisse entrevoir de superbes plages où la pratique du surf est importante. On sent que l’on va se régaler !

 

     Petit point logement.

Pour la première fois, nous avions réservé une chambre sur booking. Cela nous a coûté car jusque-là on préférait se débrouiller par nous-même. Mais, après réflexion et compte tenu des prix des poussadas (nom des guesthouses), nous avions noté que le choix sur internet permettait de bénéficier d’offres avantageuses. Le Brésil reste un pays cher pour tous les extras, surtout dans les lieux touristiques. Ainsi, il valait mieux pour nous, économiser sur le budget nourriture et sorties quitte à payer un peu plus cher en logement. Pour cette raison, nous voulions louer des logements avec cuisine. Petite astuce : ne réservez pas pour la totalité de votre séjour sur place mais pour une durée plus courte. En faisant cela, vous gardez la possibilité de négocier le prix directement avec le propriétaire pour d’éventuelles nuits supplémentaires.

 

     Notre séjour

Nous dormirons donc à O Reinado Poussada dans une chambre privée avec salle de bain et coin cuisine pour la somme de 89 reals la nuit. Un peu excentrés, nous étions à 20 minutes à pied du centre et des supermarchés mais à 10 minutes de la Praia do Perequê-Açú. Le logement était top ! Lors de notre séjour de 4 nuits, Inês était malheureusement malade ce qui nous a empêché de profiter pleinement des environs.

A Ubatuba on vous conseille d’abord de louer un vélo pour partir à la découverte du bord de mer et de ses différentes plages. Praia Vermelha est parait-il sublime et Praia Grande est idéale pour surfer. Vous pouvez également prendre un bus pour vous rendre à la très connue Praia do Promerim. Au-delà de ses plages, la ville n’est pas spécialement jolie ni très grande mais l’atmosphère est sympathique. Le soir, n’hésitez pas à visiter le marché nocturne et à vous arrêter sur un des nombreux stands de nourriture pour commander un lanche-salades (hamburger). A déguster sur le bord de plage. A noter, nous étions en hors saison, du coup, la ville n’était pas très animée. Cela doit être bien différent en été !

Pour la suite, direction la superbe ville coloniale de Paraty. Depuis Ubatuba, rendez-vous à la Rodovaria Sao José pour prendre un bus de la ligne parcourant toute la côte. Le ticket coute 13,70 Reals par personne pour environ 1 heure 40 de trajet.

 

Notre coup de cœur : la magnifique ville de Paraty

 

C’est notre ville préférée de la Costa Verde ! Bon autant le dire tout de suite, on ne doit pas être les seuls tellement elle est touristique. Cependant, si comme nous, vous avez la chance d’y être hors saison et en semaine, c’est beaucoup plus calme.

Cette petite ville de l’état de Rio, n’est pas réputée pour la beauté de ses plages mais pour son centre historique dont les ruelles sont restées intactes depuis le XVIIe siècle. En effet, à l’époque, Paraty était le port d’où partaient les navires transportant de l’or au Portugal. Lorsque Rio devint le point de transit principal de l’or, la ville et son port furent quasiment abandonnés par sa population. Si bien que jusqu’en 1950, il n’existait même pas de route pour s’y rendre. Ainsi, l’architecture de la ville n’a presque pas changée depuis cette époque. Ceci explique que les maisons et monuments sont aujourd’hui dans un superbe état de conservation. Merci pour nous ! En parcourant les ruelles du centre c’est un véritable saut dans le temps, on s’attendrait presque à voir des corsaires ou autres flibustiers surgir à chaque coin de rue.

 

Que faire à Paraty ?

 

     Le Centre historique.

Le caractère historique du centre est très bien conservé et c’est un vrai régal pour une ballade à toute heure de la journée. On se croirait dans un véritable décor de film ! Comble de la beauté, l’eau vient recouvrir une partie du quartier à marée haute accentuant encore un peu plus le charme des lieux ! Le soir, tout s’éclaire et s’anime colorant encore un peu plus ces superbes ruelles. On trouve des boutiques d’arts et de souvenirs, regorgeant d’objets à ramener dans sa valise. Il y a aussi beaucoup de restaurants et bars où l’on peut écouter de la Bossa Nova. Difficile de résister! Attention quand même, pour des voyageurs en sac-à-dos, les prix sont plutôt élevés !

     Les environs.

Au-delà de l’aspect purement historique, la ville bénéficie d’un autre atout : la nature et les plages qui l’entourent.  Vous pourrez par exemple partir en ballade dans la baie de Paraty. Pour cela, rendez-vous au petit port de la ville où de charmantes embarcations colorées vous attendrons pour partir à la découverte des îles du large.

Si votre budget est moins conséquent, vous pouvez aussi prendre le bus. En allant à la gare routière, vous trouverez des lignes de bus de la compagnie Colitur qui desservent tous les environs. Consultez les horaires sur place, il y en a tous les jours.

On vous conseille de partir visiter le petit village de Trindade sur une journée. Le voyage dure une heure pour 4 reals. Là-bas, de superbes plages vous attendent ainsi qu’un lagon naturel. Attention cependant, évitez d’y aller le weekend, l’endroit est bondé par les touristes brésiliens venant profiter de la baignade. Sinon, vous pouvez vous rendre à Paraty Mirim, pour là encore profiter de sa plage ! On vous l’avait dit, la vie au Brésil s’articule autour de cet espace ! C’est un lieu fondamental de la culture et de l’art de vivre.  Si vous êtes saoulés du sable et de la mer (mais bien sûr !), visitez le site de toboggan naturel, l’une des nombreuses cascades ou une distillerie de Cachaça. Bref, ici on ne s’ennuie pas ! Mais si vous n’avez pas la bougeotte, vous pouvez aussi vous reposer à la Praia Jabaquara au nord de la ville. Vous trouverez des quiosques de plage pour manger ou boire un coup avec parfois des musiciens. Voir même, avoir la chance d’observer des petits singes près du pont !

     Nos bonnes adresses.

Lors de notre premier séjour, nous avions réservés sur booking un petit appartement indépendant avec cuisine tout équipée à la Casa de Ferias dans le quartier de Jabaquara. Tout le nécessaire pour 100 reals par nuit ! En plus, les propriétaires sont très accueillants : ils sont venus nous chercher à la gare de bus et ils nous apportaient des parts de gâteaux tous les jours. C’est à 15-20 minutes du centre, mais aucun problème pour nous à marcher un peu après si longtemps en voyage. Sinon, lors de notre retour nous avons testé Georgina’s hosting à 76 reals par nuit avec salle de bain et cuisine partagée et grand balcon. Propre et bien située cette fois.

A proximité, vous pouvez aller manger à Sabor da Tera un restaurant buffet à 5,49 reals les 100 grammes. Très bon, le choix est bien varié, de quoi manger différemment tous les jours. Sinon, pour ceux qui ont une occasion spéciale à célébrer, on vous conseille le restaurant La Luna à praia da Jabaquara.  Aussi cher qu’en Europe mais la nourriture est excellente et le cadre idyllique. Ils organisent des concerts de musique tous les weekends. Nous y avons célébré la fin de ce beau voyage en mangeant les pieds dans le sable sur un air de Bossa Nova. On s’est régalé !

Question souvenir, nous avons ramené un beau hammac deux places acheté dans le centre. C’est à Paraty Arte Brasil, Rua do Comercio que nous avons trouvé le meilleur prix. 60 reals l’unité tout de même, mais d’une bonne qualité.

 

Paraty encore et encore.

 

Vous l’aurez compris, on a vraiment aimé notre séjour-là bas, conquis par sa beauté  et sa douceur de vivre. Encore une fois, les brésiliens y sont accueillants et chaleureux, du coup, on s’est volontiers laissé prendre au piège… On y est donc retourné une deuxième fois durant notre séjour au Brésil ! Juste avant de rentrer sur Sao Paulo où nous attendait notre vol retour pour la France.

 


 

Pour la suite, direction la magnifique Ilha Grande.

 

La superbe Ilha Grande

 

Depuis Paraty, il faut prendre un bus en direction d’Angra Dos Reis. Le trajet dure deux heures pour 14 reals avec la compagnie Colitur. Sur place, il faut se rendre à l’embarcadère pour prendre l’unique ferry journalier partant pour la plage d’Abraao à 15h30. Le prix est de 17 Reals par personne pour environ 1h30 de traversée Si vous ratez ce créneau, ne vous inquiétez pas des speeds boats se rendent également sur l’île. Il y en tout au long de la journée mais le prix est plus élevé : 50 reals.

 

     La plage d’Abraao.

Ilha Grande possède de nombreuses plages mais celle où vous arriverez en bateau est Abraao. C’est la plage principale, donc, celle avec le plus grand choix de logements et de restaurants. L’ambiance est décontractée et le petit village très mignon. C’est ici que nous avons choisi de rester durant notre séjour. On nous avait aussi conseillé d’aller à Praia do Aventureiro de l’autre côté de l’île. Seulement, en nous renseignant un peu sur les prix, nous avons rapidement conclu que la ville d’Abraao constituait le meilleur choix pour nous.

Lors de ce séjour de 4 nuits, nous avions réservé sur booking un studio tout équipé à Casa da Ilha à 80 reals la nuit après négociation. On vous conseille fortement de réserver votre logement à l’avance car l’île est souvent bondée. Au minimum, renseignez-vous sur la disponibilité des hébergements. Pour ce qui est des prix, on trouve de tout, allant de la location de tente en camping à de luxueux resorts avec piscine privée. Abraao regorge aussi d’une multitude de restaurants et de bars pour faire la fête. Là encore, la musique live est présente un peu partout le soir venu. Difficile de s’ennuyer ! L’île est assez touristique mais comme elle est grande, il n’est pas trop difficile de s’y retrouver seul.

     Des superbes randonnées !

Pour occuper vos journées, l’activité essentielle est de partir à la découverte de l’île. A cette fin, de nombreux sentiers de randonnées partent d’Abraao à travers la jungle. Les chemins sont de difficultés et durées diverses. On vous conseille donc d’être au moins équipé de chaussures. Petite liste de celles que nous avons faites.

Pour se rendre à la célèbre plage de Lopes Mendez.

C’est une des plus grandes plages de l’île particulièrement connue pour ses vagues et la finesse de son sable. Long de 7 kilomètres, le sentier de randonnée passe à travers la jungle et est assez difficile au début. Cela grimpe pas mal sur quelques kilomètres avant d’arriver à Praia Das Almas. On crapahute donc dans la jungle en s’accrochant à des racines pour franchir les obstacles. Le chemin est difficile mais le plaisir est au rendez-vous ! Les chanceux pourront même observer ou au moins entendre, des singes hurleurs ! Mais rassurez-vous, pour vous récompenser de ces efforts, une petite baignade sur la très jolie plage Das Almas vous attend. Repartez ensuite pour avaler les 3 derniers kilomètres menant à Lopes Mendez, le reste du chemin est beaucoup plus facile. Pour finir, l’immense plage vous attend et le sable est effectivement aussi fin que de la farine. De là-bas, vous pourrez choisir de rentrer sur Abraao en taxi boat pour 30 reals. Les plus courageux pourront aussi comme nous faire le chemin du retour à pied. Et finir la journée, les mollets en feu !

Celle en direction de Praia Feiticeira.

Moins difficile que la première, cette randonnée se fait aussi à travers la jungle. Sur le chemin, vous pourrez faire un détour pour visiter des cascades. Arrivé au bout, la petite plage de Feiticeira est très jolie mais on vous conseille de faire un petit détour dans la jungle pour rejoindre la suivante. Nous avons eu la chance de la trouver déserte et d’en profiter seuls ! Comble du bonheur, un bateau de touriste s’y est arrêté en fin de journée. On leur a gentiment demandé si on pouvait embarquer avec eux pour retourner à Abraao. Après négociation, ils ont accepté de nous emmener pour 30 reals. On a donc eu notre tour en bâteau !

     Petite précision sécuritaire.

Lors de notre séjour, on nous a avertis que certain coin pouvait être dangereux et qu’il est parfois déconseillé aux personnes seules de se balader dans la jungle. En particulier le soir et la nuit. Donc, essayez de faire les randonnées en groupe et évitez bien entendu de vous balader avec de l’argent. Rien à signaler de notre côté mais on ne sait jamais.

     Bilan.

Ilha Grande est vraiment une superbe île à visiter lors de votre séjour au Brésil. C’est assez touristique mais les randonnées permettent réellement de profiter du cadre dans une relative tranquilité. Les plages sont splendides et de nombreuses activités vous attendent. On recommande !

 


 

Pour la suite et fin de ce voyage, direction la mythique ville de Rio de Janeiro !

 

La mythique Rio de Janeiro

Dans l’imaginaire collectif, Rio De Janeiro évoque une ville de plages, de carnaval, de soleil mais malheureusement aussi de criminalité. Nous voulions absolument partir à sa découverte et on peut dire que nous n’avons pas été déçus du voyage ! Rio est effectivement un condensé de tout cela !

 

Se rendre à Rio depuis Ilha Grande

 

Plusieurs options à votre disposition. Soit, vous pouvez booker sur l’île un transfert complet bateau/bus pour 110 reals. Ou alors, comme nous vous pouvez de nouveau vous rendre à Angra Dos Reis par le ferry journalier qui part à 10h pour 17 reals. Arrivé sur place, il vous faudra 30 minutes de marche pour rejoindre la gare de bus. Ensuite, avec la compagnie Costa Verde, il vous coûtera 57 reals jusqu’à Rio. Vous arriverez à la gare routière et vous n’aurez plus qu’à prendre un bus ou un taxi pour rejoindre votre logement.

 

Se loger

Rio étant une ville assez grande et dangereuse par endroit, nous vous conseillons de réserver votre logement en avance. Surtout, étudier les différents quartiers pour choisir celui qui correspondra le mieux à vos besoins. Pour notre part, nous avons une nouvelle fois opté pour un studio tout équipé trouvé sur airbnb près du métro Lago do Machado dans le quartier de Catete. L’emplacement était idéal car assez central dans la ville : parfait pour les visites. Autrement, il existe bien entendu beaucoup d’auberges de jeunesse, notamment dans le quartier de Santa Teresa. Il y a aussi de nombreux hôtels plus chics près des plages de Copacabana et d’Ipanéma. Vous aurez l’embarras du choix !

 

A visiter

De nombreuses choses sont à voir, consacrez donc au moins 5 jours, voir une semaine pour visiter la ville. Voici un condensé de nos visites.

 

    Le quartier de Santa Térésa.

Ancienne favéla, c’est devenu le quartier de prédilection des artistes. On y découvre notamment le mythique escalier Selaron, sublime œuvre ornée de plus de 2000 carreaux de faïences provenant de 120 pays différents. Poursuivez ensuite votre visite en vous dirigeant vers le Parque das Ruinas où une superbe vue sur la baie de Rio vous attends. Il n’est pas rare que s’y déroule des expositions ou des concerts. Autrement, le secteur regorge de boutiques et de galeries d’arts.

Malheureusement, au moment de notre visite, Santa Teresa connaissait une recrudescence d’agressions et de vol, on vous conseille donc de vous balader en journée sans rien de valeur sur vous. Ceux sont d’ailleurs des locaux qui nous l’ont conseillé en discutant avec eux…

 

     La visite du Corcodavo.

Evidemment, lorsque l’on pense à Rio de Janeiro, on a tous en tête l’effigie du Christ Rédempteur dominant la ville. Comme tout bon touriste qui se respecte, il nous a paru important d’aller le voir de plus près. Pour s’y rendre, la ville a mis en place un système de minibus spécial qui partent du centre-ville. Le départ se fait en face de l’Eglise à côté de la place Lago do Machado. Le prix de cette excursion est de 61 reals incluant le trajet aller-retour en minibus depuis Lago do Machado et la visite du Corcovado. Départ tous les quarts d’heures de 8 heure du matin à 17 heures. Etant un lieu extrêmement visité nous vous conseillons d’y aller tôt le matin et surtout par un ciel dégagé. En effet, le monument se situe à 800 mètres d’altitude et de ce fait, si le ciel est couvert, on se trouve au-dessus des nuages qui coupent alors la vue.

Notre avis. Concrètement, le monument est très impressionnant mais malheureusement bondé. L’afflux des touristes peut donc gâcher quelque peu le plaisir car la plateforme entourant la sculpture n’est finalement pas très large. Ainsi, même si nous y étions tôt le matin, la foule était déjà assez dense et rendait quelque peu difficile la prise de photos. Par contre, lorsque le ciel se dégageait, la vue était vraiment à couper le souffle. Et puis, la sculpture est un véritable chef d’œuvre. Vous l’aurez compris, on vous conseille forcément d’y aller tant c’est un incontournable de la ville.

 

     Les plages de Copacabana et d’Ipanéma.

Evidemment quand on pense à Rio, on pense à ses plages. La plus connue et la plus grande et celle de Copacabana mais celle d’Ipanéma n’est pas non plus en reste. Les deux sont assez similaires si ce n’est leur taille. Facilement accessible depuis le centre, vous pouvez choisir de vous y rendre directement en métro ou bien en Uber. D’ailleurs si vous êtes un groupe de trois, cela peut parfois vous coûter moins cher qu’un ticket de métro !

Dans les deux plages, la vie s’organise par secteur autour des postes de secours numérotés. Selon où vous choisissez de poser votre serviette, les catégories de population peuvent changer. Ainsi, certains sont le lieu de retrouvailles pour les fanas de sport et de culturisme ou d’autres de la communauté homosexuelle. Globalement, vous pouvez quand même choisir de vous installer où bon vous semble. Outre le fait qu’il est assez exceptionnel de pouvoir se baigner dans une ville aussi grande, la magie de ses plages réside aussi dans l’abondance de ses vendeurs ambulants. Allongés sur vos serviettes, on viendra vous proposer d’acheter tout et n’importe quoi. Cela va du classique maillot de bain brésilien aux fromages grillés en passant par des caipirinhas bien fraîches ! On peut aussi faire du sport, surfer ou tout simplement se prélasser sur le sable. Attention lors de nos visites, la baignade était assez dangereuse du fait de la présence d’énormes vagues.

La chaleur étant au rendez-vous, nous y sommes allés trois fois durant notre séjour à Rio. On a préféré la plage d’Ipanéma, pour la vue qu’elle offre sur les montagnes (Dos Irmaos)  car le quartier la jouxtant est tout aussi sympa à visiter. De nombreux restaurants et bars vous attendent pour bien finir votre journée après la baignade.

A noter.

La réputation des deux plages quant à la sécurité est justifiée. Il n’est pas rare d’y voir les touristes partis se baigner se faire dépouiller de leurs affaires. Un seul conseil à donner, faites appel à votre bon sens et n’emmenez pas d’objets de valeur sur vous. Gardez toujours un œil averti sur vos affaires. A part ça, l’ambiance est conviviale et les cariocas adorent s’y rendre pour se détendre après le travail.

 

     Activités bonus.

Une soirée samba à la Pedra Do Sal.  Quartier historique de la ville de Rio, certains vous diront que la Samba est née dans cet endroit appelé Pedra Do Sal. Aujourd’hui, tous les lundi soir des groupes de Samba s’y regroupent pour jouer et faire la fête. Cela donne lieu à un rassemblement hétéroclite de cariocas venant communier autour de cette musique ! Les petites rues du quartier sont bondées, on y vient danser, boire et manger. On a adoré notre soirée là-bas et si vous êtes à Rio un lundi soir, c’est un immanquable ! Encore une fois, les brésiliens nous ont prouvé que dans ce pays, on sait faire la fête et cela n’importe quel jour de la semaine ! Pour y aller, on vous conseille de prendre un taxi et de faire de même pour rentrer.

Cette remarque concerne d’ailleurs toutes vos sorties nocturnes. Ce n’est pas forcément plus cher que le métro et bien plus sécuritaire.

Si vous avez envie de faire du shopping. Rendez-vous au métro Urugaiana où se trouve un énorme marché à ciel ouvert. On trouve de tout à pas cher, idéal pour ramener un souvenir !

Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire. Nous avons eu d’excellents retour sur la randonnée pour se rendre au sommet des Dos Irmaos. La vue sur les plages de Rio est à couper le souffle. Egalement, n’hésitez pas à visiter le jardin botanique si vous avez le temps.

Ainsi s’achève notre tour d’horizon de Rio et du Brésil. La liste de nos activités n’est évidemment pas exhaustive tellement il y à faire dans cette superbe ville. Nous avons adoré notre séjour et nous reviendrons certainement !

 


 

 

〉〉〉 En bref,

 
En tant que dernière découverte de notre voyage, notre au Brésil nous a comblé.

Au cours de notre périple entre Sao Paulo et Rio, on retiendra les plages d’Ilha Grande et la beauté sauvage d’Ilha Do Mel. On n’oublie pas non plus la richesse culturelle et historique comme le symbolise parfaitement la superbe ville coloniale de Paraty.

Enfin, on restera avant tout marqués par la chaleur du peuple brésilien, très accueillant et toujours prêt à faire la fête. On a choisi ici de ne pas s’étaler sur l’aspect sécuritaire car cet élément ne doit en aucun cas vous dissuader de visiter ce superbe pays continent. Comme partout, faites preuve de bon sens ! Pour vos sorties, évitez d’avoir sur vous des de trop grande valeur et n’hésitez pas à recourir aux services de taxis le soir dans les grandes villes. Ce qui est sûr en tout cas c’est qu’on y reviendra !

Ainsi s’achève, notre long voyage de 17 mois et nous rentrons en France comblés et marqués à jamais.