Yellowstone National park


 –  Du 23 au 27 septembre 2014  –

 

Créé en 1872, Yellowstone National Park est le plus ancien parc national du monde, il s’étend sur 8 983 km² soit une superficie supérieure à celle de la Corse. Le parc est connu pour ces phénomènes géothermiques mais aussi pour l’abondance de sa faune (grizzlis, ours bruns, loups, bisons, aigles, etc). 

Pour cette raison, il est conseillé d’y rester plusieurs jours afin de voir un maximum de choses. Aussi, étant un parc très fréquenté, les campings à l’intérieur de Yellowstone sont généralement bondés. Pour cette raison, les Rangers vous conseilleront de venir réserver votre emplacement assez tôt le matin en allant sur place.  Etant arrivés le soir à l’entrée du parc, nous avons donc d’abord dormi dans une ville à l’extérieur avant de s’y rendre le matin. Voici donc notre programme sur trois jours.

 

Jour 1.

Camping à Norris. Découverte de Norris Geyser Basin et Monument Geyser Basin. Descente le long de la Firehole road pour aller voir le Midway Geyser Basin où se trouve le connu Grand Prismatic Spring.

En chemin, nous croisons d’ailleurs des bisons, le parc possède la dernière horde sauvage et vous pourrez certainement les voir sur les routes du parc.

Après manger, direction Biscuit Basin et Black Sand Basin. Nous finissons la journée par Old Faithful le plus grand geyser du parc qui bouillonne à heure fixe et déploie une impressionnante colonne de vapeur.

 

 

Jour 2.

Camping au nord du parc à Tower Fall. On prend la direction du nord-ouest pour aller voir Mammoth Hot Springs, spectacle vraiment étrange de cascades blanches, on se croirait presque dans la neige mais c’est du souffre ! Fin de journée, découverte de la Tower Falls à côté du camping.

 

Jour 3.

Camping à Lewis Lake au sud du parc. Lower and upper falls à Canyon Village. West Thumb Geyser Basin et Lewis Falls.

 

〉〉〉   En bref

 

Yellowstone offre des paysages inattendus du fait de son activité géothermique. A certains endroits, on a même l’impression de ne plus être sur Terre. Nous avons adoré le temps que nous y avons passé, encore une fois, la nature offre un spectacle époustouflant aux visiteurs. Seul petit regret, nous n’avons pas pu observer d’ours ni de loups. Heureusement que les bisons étaient là !

 

Après trois jours, voici le moment pour nous de rentrer à Montréal pour l’hiver. Après un petit détour par le Mont Rushmore (qui ne vaut pas vraiment le coup d’ailleurs) nous enchaînons par une semaine de route non-stop afin de rentrer et de se préparer à l’hiver.