L’île de Vancouver, notre coup de coeur!

L’île de Vancouver, notre coup de coeur!

Nous suivons Alex en direction du nord-ouest de l’île de Vancouver. Temps de repos mérité après quelques jours de fruit picking. On aurait bien continuer mais la saison finissait…

Se rendre sur l’île de Vancouver

Après avoir pris le ferry depuis Vancouver vers Victoria, nous nous dirigons vers une plage près de Tofino. Pour plus d’infos sur cette jolie petite ville, c’est par là. Alex, local canadien que nous avons rencontré pendant le fruit picking, aime cet endroit plus que tout. Ses amis cueilleurs de champignons et lui ont l’habitude de rester durant la saison des girolles.

Perdus, sans eau ni électricité à Kennedy Lake

Au cœur d’une réserve indienne, il s’agit d’un « recreational site » comme il y en a partout en Colombie Britannique. Ce sont des campings gratuits, au milieu des bois où chacun peut rester à sa guise pour un maximum de 14 jours. Pas d’eau ni d’électricité mais des toilettes sèches. L’endroit sur les rives d’un lac au cœur de la forêt humide a tout d’un petit paradis pour les Robinson Crusoé !

Que faire à Kennedy Lake?

Profiter de la nature pardi!

On y trouve bien sûr des plages magnifiques, notamment une, appelée Rainbow beach (très connue de la communauté hippie), des forêts avec des cèdres géants (c’est d’ailleurs là où la fameuse course de motos dans Star Wars Le Retour du Jedi a été tournée) mais aussi un nombre incalculable d’étoiles à observer la nuit tombée. On y voit d’ailleurs très bien la Voie Lactée.

Nous y resterons plusieurs semaines, vivant en autarcie (pas de réseau), buvant l’eau du lac, cuisinant au feu de bois, bref, un vrai retour aux sources.

Mais aussi pêcher et ramasser des champignons

Alex nous emmène aussi pêcher du côté de l’océan et nous initie à la cueillette des girolles.

A l’image de la mentalité de l’île, tout un tas de gens viennent camper sur la plage et les rencontres y sont quotidiennes. Nous vivons vraiment la belle vie dans ce petit paradis peuplé de véritables locaux. Ces derniers respectent leur héritage hippie et vivent dans le respect de leur environnement.

De belles rencontres, encore et encore!

Très vite, nous nous y faisons un couple d’amis, Matt et Leah originaire du Manitoba et d’Ontario. Nous nous installons à côté de leur camp et y coulons des jours heureux (mais aussi des soirées mémorables). Les gens vont et viennent, artistes, musiciens, cueilleurs de champignons, jeunes étrangers, une véritable communauté de voyageurs.

Nous y rencontrons aussi Vern, un habitant de Vancouver (la ville) qui y vient souvent passer ses vacances. D’ailleurs ce dernier nous hébergera lors de notre séjour à Vancouver.

L’arrivée sur l’île de Vancouver et Kennedy Lake en images!

Nous aimons rester perdus dans la nature de l’île de Vancouver!

On peut voir des orques?!

Après deux semaines, l’aventure continue! Nous partons donc pour un autre « rec site » avec Matt et Léah. Nous nous dirigeons vers Campbell River au nord-est de l’île en espérant pouvoir observer des orques. Malheureusement, nous n’en verrons pas mais nous resterons tout de même une semaine au bord d’un lac, seuls dans la nature.

Il est alors temps pour nous de quitter l’île (et oui les Etats-Unis nous attendent), mais nous en garderons toujours un souvenir impérissable tant nous y avons découvert une autre façon de vivre. 

Suivez-nous maintenant direction la ville de Vancouver, pour un tout autre univers. C’est par ici!

Pye Bay avec Matt et Leah

Laisser un commentaire

Fermer le menu